Le peuple Basso’o


Situation géographique

Les Basso´o sont répartis le long du fleuve Sanaga, plus précisément dans le département de la Sanaga-Maritime. Ils appartiennent à la grande famille Mpo´o qu´on retrouve principalement dans la province du Littoral.

Organisation

Comme toute société moderne, la société basso´o a une structure bien définie qui se présente comme suit :

Le chef de village :

il a pour rôle principal d’assurer le lien entre l’administration et les habitants du village. Il n’est pas la personne à interpeller en cas de litige entre les habitants de son village. NB : Une femme ne peut être chef de village.

Les Notables:

ils sont les gardiens des traditions et travaillent en étroite collaboration avec le chef du village. Ils disposent d´une très grande autorité, car ce sont eux les interlocuteurs en cas de litige.

Les familles :

Le peuple Basso’o est divisé en grandes familles. Ici la famille est une entité très large, les enfants membres de chaque famille étant tous cousins, car déscendant du même ancêtre.

Langues parlées

La langue parlée par les Basso´o est un mélange de Bassa, Ewondo et Douala. Ils ont en plus, comme partout au Cameroun, deux langues officielles qui sont le francais et l´anglais.

Les rites

Les premiers gardiens des traditions sont les rites qui symbolisent l´appartenance à un groupe bien précis. Chez les Basso'o, comme partout ailleurs, les rites varient selon les cérémonies. Les plus marquants sont les scarifications, au nombre de quatre, que les garcons se font inscrire sur la poitrine. Elles marquent le passage à l'âge adulte et sont sensées protéger contre toute attaque possible. Ces scarifications ne peuvent être administrées que pendant des cérémonies bien précises, à savoir l'intronisation ou les obsèques d´un chef. Le veuvage est également l'occasion de nombreuses pratiques ancestrales. La veuve doit, pendant une durée bien déterminée après les obsèques de son époux, s’habiller en bleu.

Mariage et dot


Pour épouser une fille Basso’o, il y a obligation de demander sa main à ses parents et c’est seulement une fois que le chef de famille la lui aura accordée qu’une dot sera remise à la famille de la fille. La célébration du mariage est, comme partout ailleurs, une grande fête familiale qui s´étend sur plusieurs jours.

La cuisine Basso´o

Les principaux plats Basso’o sont l'ikock et les escargots.

Les danses traditionnelles

Comme danses, nous retrouvons chez les Basso'o le Nku a Bisso’o, le Mbaya, l’Ikoss, le Sèkèlè…


 

source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:CM-Sanaga-Maritime.png

To top